STRASBOURG

5e tirage !

Avec son grès rose et sa flèche unique Notre-Dame de Strasbourg a une élégante silhouette reconnaissable entre toutes.

 

Cathédrale Strasbourg

La cathédrale de Strasbourg est reconnaissable entre toutes, par la couleur de son grès rose et surtout par sa flèche qui faisait d’elle l’édifice le plus haut du monde au moment de son achèvement. Cet ouvrage – dirigé par Mgr Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg, directeur de la collection « La grâce d'une cathédrale » – paru en 2007 et réédité en 2010, met en scène les trois angles qui font la particularité de la collection : I. Présentation des étapes du chantier de sa construction, du haut Moyen Âge à nos jours, en passant notamment par les périodes de la Réforme et de la Révolution ; II. Une description minutieuse de l’édifice et de ses richesses architecturales et artistiques, sans oublier l' horloge astronomique ; III. L’histoire de la cathédrale au sein de la cité, cœur de la vie religieuse et civile, mais également symbole au centre des relations européennes à travers les siècles.

Sous la direction de Mgr Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg.
La direction scientifique a été assurée par Francis Rapp, de l'Institut, Benoît Jordan et Joseph Musser, avec Bernard Xibaut. La réédition est augmentée d’un avant-propos du spécialiste des cathédrales gothiques, Alain Erlande-Brandenburg, qui propose (avec Mathieu Lours) une synthèse de l’histoire architecturale des cathédrales en Europe.

 

 CLIQUEZ ICI pour entrer dans l'univers musical de la cathédrale !

 

CLIQUEZ ICI pour feuilleter des extraits de l'ouvrage!

 

 

 

TABLE

 

Avant-propos – Alain Erlande-Brandenburg et Mathieu Lours
Présentation – Mgr Joseph Doré


Première partie – Un chantier de mille ans
Histoire de la construction de la cathédrale

Introduction – Les bâtisseurs – Francis Rapp
De l’ère pré-romane à la reconstruction du transept – Jean-Philippe Meyer
La construction de la cathédrale gothique – Marie-José Nohlen
Le chantier à l’heure de la Réforme – Francis Rapp
La cathédrale à l’heure française – Louis Châtellier et Francis Rapp
De la Révolution à nos jours – Sabine Bengel
Conclusion – Un chantier jamais achevé – Bernard Xibaut

 
 

Deuxième partie – La beauté de la cathédrale
Architecture, sculptures, vitraux, mobilier et objets cultuels

Introduction – Un monument en constante évolution – Benoît Jordan et Roger Lehni
Le chœur et le transept – Jean-Philippe Meyer
La nef – BenoÎt Jordan et Roger Lehni
Le massif occidental – Benoît Jordan et Roger Lehni
La chapelle Sainte-Catherine – Philippe Lorentz
Le portail Saint-Laurent – Cécile Dupeux
L’actuelle chapelle Saint-Laurent – Benoît Jordan et Roger Lehni
Les vitraux – Françoise Gatouillat
Les sépultures – Benoît Jordan et Roger Lehni
Les peintures murales – Benoît Jordan et Roger Lehni
Le mobilier – Benoît Jordan et Roger Lehni
Les grandes orgues – Pascal Reber
L’horloge astronomique – Benoît Jordan et Roger Lehni
Les tapisseries – Dominique Toursel-Harster
Les cloches – Olivier Tarozzi
Le trésor – Emmanuel Fritsch et Benoît Jordan
Conclusion – Tota pulchra es ! – Bernard Xibaut

 

 

Troisième partie – Vivante cathédrale !
La vie religieuse au fil des siècles

Introduction – Une année à la cathédrale – Joseph Musser
Moyen Âge : la cathédrale dans la cité – Francis Rapp
XVIe – XVIIe siècles : la cathédrale et la Réforme – Marc Lienhard
XVIe – XVIIIe siècles : le cœur du diocèse de Strasbourg – Louis Châtellier
Les riches heures du XVIIIe siècle – Claude Muller
De 1789 à nos jours : les évêques et la cathédrale – René Epp
Les chanoines – Bernard Xibaut
La paroisse Saint-Laurent – Francis Rapp
Paroisse de la cathédrale, paroisse dans la cathédrale – Bernard Xibaut
Les grands prédicateurs du XVIIIe au XXIe siècle – Claude Muller
La musique – Gérard Grasser
Fraternités et confréries – Louis Schlaefli
Les Amis de la cathédrale – Jean-Paul Lingelser
Une dimension européenne millénaire – Jean-Paul Lingelser
Conclusion – L’affirmation d’une vocation religieuse – Bernard Xibaut

 

Envoi – La cathédrale dans l’Église et dans la société –  Mgr Joseph Doré