LA GRÂCE DE SAINT-ROCH

Au cœur de Paris, Saint-Roch est la paroisse des artistes et l'une des églises majeures du baroque français.

 

 


Église vivante et musée exceptionnel, remarquable par l’alignement de ses trois chapelles, par le nombre impressionnant de ses œuvres d’art, Saint-Roch est un des édifices religieux les plus séduisants de Paris. Haut lieu historique par son voisinage avec le Louvre et la Comédie-Française qu’ont fréquenté Corneille, La Fontaine, Bossuet, Le Nôtre, Duguay-Trouin, Diderot, La Fayette, Fragonard, Champollion, elle est devenue en 1947 la « paroisse des artistes ».

 

 

Photographies de Jean-François Fortchantre

 

 

CLIQUEZ ICI pour feuilleter des extraits de l'ouvrage !


TABLE

Préface : Une église des Lumières –  Henri Loyrette


Avant-propos :
– Cette église est une grâce offerte et agissante – cardinal André Vingt-Trois
– Grâce, splendeur et majesté – Anne Hidalgo
– Infinité et éternité – Jean-François Legaret

 

Introduction – « La grâce de Saint-Roch », par Philippe Desgens

 

Les riches heures du quartier Saint-Roch, du XVIIe au XIXe siècle, par Philippe Godoÿ
Construire Saint-Roch, par Alexandre Gady
L’église et l’image – Charles Villeneuve de Janti et Lucie Villeneuve de Janti
Les trois orgues de Saint-Roch – Loïc Métrope
La musique à Saint-Roch – Françoise Gangloff
L’église des écrivains et des artistes – Philippe Godoÿ
L’aumônerie des artistes du spectacle – Noëlle Guibert
La paroisse Saint-Roch aujourd’hui – Philippe Desgens

 

Envoi - La douceur de Saint-Roch, par Jacques Garcia